Eva Stainbreak [TERMINÉE]

avatar
Eva StainbreakInfirmière de Poudlard
▌Avatar : Angela Gossow
▌Inscrit le : 25/06/2015
▌Age du perso : 28
▌My Messages : 19

Who are you ?
Baguette: Aubépine / Larme de licorne / 29 cm
Patronus: Fourmi
Situation amoureuse: Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/the.missing.pen.official
MessageSujet: Eva Stainbreak [TERMINÉE] Ven 26 Juin - 0:29



 
Eva Stainbreak



 

 

 ❯ FEAT : Angela Gossow
Carte d'Identitée

 
 ❯ NOM & PRENOM : Stainbreak, Eva
 ❯ ASCENDANCE : Sang-mêlé
 ❯ DATE DE NAISSANCE : 4 novembre 1990
 ❯ NATIONALITÉ : Écossaise-Allemand
❯ CLASSE SOCIAL : Riche
 ❯ ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle
 ❯ CAMP : Ex-Poufsouffle
 ❯ COMPAGNON : Ratte
 ❯ BAGUETTE : Bois d'Aubépine / Cœur en larme de licorne / 29 cm
 ❯ PATRONUS : Fourmi

     

 
ONCE UPON A TIME ... MY STORY

 
Hey, je m’appelle Eva.

Je suis née en Écosse, dans la campagne près de Glasgow. Ma mère était une Moldue, jeune allemande du nord, elle a rencontré mon père alors qu’il voyageait à Hambourg pour son travail. Mon père est magicien lui, il travaillait au ministère de la magie à l’époque, alors j’ai grandi dans une famille plutôt aisée. Je suis fille unique et on ne peut pas vraiment dire que j’ai manqué de quoi que ce soit dans mon enfance. En tout cas les sept premières années. Après… Vous connaissez tous l’histoire, enfin, je veux dire, je n’ai pas vraiment besoin de vous expliquer que j’ai grandis comme vous avec les massacre de la fin des années 90.

Ma mère s’est fait tuer par les Mangemorts. Une Moldue. Une simple Moldue. Innocente. Mon père a perdu une jambe mais s’en est sorti. Il n’est plus aussi actif qu’avant au ministère, mais, même si rien ne l’y obligeait, il a choisi de retourner y donner un coup de main. Il faut dire que dans une telle situation n’importe qui pouvant aidé à reconstruire notre monde était le bienvenu.

Trois ans ont passé. Je suis entrée à Poudlard chez les Poufsouffle. J’aurais dû être contente bien sûr. Mais je ne parvenais tout simplement pas à oublier. Les premières années ont été difficiles. Plus le temps passait plus mes relations avec mes camarades empiraient. J’aurais sûrement été expulsée sans madame Chourave, seul professeur dont je ne ratais pas un cours et qui était, en outre, la directrice de ma maison et me tenait en sympathie.

J’étais en quatrième année lorsque je suis arrivée pour la première fois comme patiente à l’infirmerie de l’école après une dispute un peu trop violente avec un Gryffondor, la pommette gauche ouverte et une fracture au poignet droit. J’ai repoussé madame Pomfresh, bien sûr, comme je le faisais avec tout le monde à l’époque, mais je n’ai pas eu d’autre choix que de passer la nuit à l’infirmerie. C’était la première fois que quelqu’un était à mes côtés lorsque je me suis fait réveiller, comme souvent, par des cauchemars de ma mère, puisque je n’avais jusqu’ici pas fait grand-chose pour me faire des amis.
Je me suis ouverte, j’ai appris peu à peu à écouter l’autre et à ne pas le voir systématiquement comme un danger potentiel. J’ai rangé mes poings et j’ai pris encore plus au sérieux mes cours de botaniques, j’avais trouvé ma vocation.

Je suis sortie de l’école trois ans plus tard, avec des résultats moyens mais suffisants, en dehors de la botanique où j’avais continué à progresser autant que possible. J'ai tenu une herboristerie quelques années avant de reprendre le poste d'infirmière quand l'occasion s'en ai présenté.




 
PHYSIQUE & PSYCHOLOGIE

 
J'ai hérité de ma mère la blondeur et les yeux clairs des femmes du nord. Je suis de taille moyenne mais les heures passées à courir pour oublier et me défouler m'ont pourvue d'une musculature fine et précise. Étant donné mon passé quelque peu impulsif et déraisonné, j'ai bien sûr un certain nombre cicatrices qui trainent, mais rien d'assez conséquent pour en devenir un signe distinctif de ma personne. Bien que je n'y prête pas beaucoup d'importance, mon apparence m'aurait sans doute permis d'attirer un certain nombre de personnes dans mon lit, mais c'était une problématique dont je me sentais très éloignée et, malgré que j'eus déjà 27 ans, je ne me posais pas la question de fonder une famille. Les enfants et adolescents qui se suivaient dans mon infirmerie étaient déjà une sorte de famille pour moi et me suffisaient.

J'ai grandi enfant puis ado turbulente,  impulsive, sauvage. Mais je suis désormais bien loin de celle que j'avais pu être durant mes premières années à Poudlard. J'avais consacré trop de temps à haïr. Je voulais désormais aimer et protéger. Je suis globalement appréciée de tous pour mon écoute et ma patience. Je suis d’un caractère plutôt calme mais je suis capable de mettre toute mon énergie dans une entreprise lorsque je m'y investi. Malgré ces progrès flagrants et les années passées, il m’arrive parfois encore d’avoir des difficultés à mettre à distance mes affectes de mon travail. De plus, même si les crises se sont très largement espacées, le souvenir de la mort de ma mère et de la torture de mon père continue à me hanter et parfois à me tourmenter.



TEXTE PERSONNEL

Décembre 2004, cours de défense contre les forces du mal

- Prenez un souvenir. Le plus beau, le plus gai que vous puissiez trouver. Il doit devenir une arme, une arme contre la peur et la souffrance, un bouclier contre les forces du mal.

Les étincelles blanches naissent  aux quatre coins de la salle. Pathétique. Comme si j’avais envie de me souvenir de quoi que ce soit de gai. Et puis de toute manière quoi ? Je ne vivais depuis sept ans que dans la peur constante et les souvenirs, blessure au fer rouge jamais refermé. Chaque seconde de mon existence me paraissait un écho de la guerre, quoi que j’essaye de faire pour l’oublier. Si bien que je n’essayais d’ailleurs plus rien depuis longtemps.

- Mademoiselle Stainbreak !

Je levai les yeux avec flegme.

- Mademoiselle Stainbreak, vous pourriez peut-être au moins faire semblant d’essayer non ? Et puis, si j’étais vous, je trouverais important d’essayer de me défendre contre les Détraqueurs, parce qu’à ce que j’ai pu comprendre, il y a pas mal à manger chez vous pour eux, et ça pourrait être une expérience des plus désagréables…

- Ça vous regarde ? Qu’est-ce que vous en savez-vous d’abord ? Et puis merde, de toute façon je ne vois pas ce qui pourrait être pire qu’ici.

- Oh, tu as raison bien sûr, fait comme il te chantera, moi ça ne va pas changer le cours de mon existence vois-tu ? Mais si je peux te donner un conseil, la disparition d’une personne ne rend pas les souvenirs qu’on a partagé avec elle moins beau, au contraire. À bon entendeur salut, moi j’ai un cours à gérer.

Je restai assise là, en silence, jusqu’à la fin du cours.

Pendant la nuit, le même jour, dans les toilettes du sous-sol

- Expecto Patronum ! … Expecto Patronum ! Putain merde, mais je sais même pas pourquoi je l’ai écouté celui-là, bien sûr que ça ne marche pas, pourquoi ça aurait marché ?

Deux jours plus tard, cours de défense contre les forces du mal

- Alors Mademoiselle Stainbreak ? Vous avez repensé à ce que je vous ai dit ?

- Soldé d’un cuisant échec oui, merci de votre aide précieuse.

- A quoi avez-vous pensé ?

- Qu’est-ce que ça peut vous foutre ?

- Ça peut me foutre que je suis ton professeur et que mon travail est de vous apprendre à vous défendre, bien sûr si vous n’êtes pas disposée à y mettre du votre, je peux aussi vous coller jusqu’à ce que vous finissiez par parler.

- Vous êtes obstiné.

- Et sûrement plus que vous. Alors ?

- Alors rien à quoi voulez-vous que je pense ? Ma mère s’est fait torturer sous mes yeux. Le reste, j’ai oublié.

- Je n’y crois pas une seconde. Fermez les yeux.

- Vous allez me faire quoi là ?

- Fermez les yeux je vous dis.

Je m’exécutai.
- Bon, ta mère est vivante. Où es-tu ?

- Comment ça o…

- Réponds-moi. Où es-tu ?

- Dans notre jardin près de Glasgow.

- Pourquoi ?

- Je cherche des fourmis.

- Où sont tes parents ?

- Mon père est absent. Ma mère est dans la maison.

- Qu’est-ce que tu sens ?

- La terre sous mes doigts. Et le curry. Ça sent le curry.

- Ta mère cuisine ?

- Je… Oui je suppose.

- Après que ce passe-t-il ?

- Un grand bruit. Comme un meuble ou un objet lourd qui tombe.

- Oui ?

- Je continue de chasser les fourmis. Je veux savoir où elle cache leur nourriture. … Des voix au loin. Un homme je crois. Il parle fort. Ma mère aussi. … Puis plus rien. Un gémissement. Un autre. Je retourne à la maison. Ma mère est recroquevillée au sol. Le  sorciers a l’air dur. Il la pointe avec sa baguette. … Il… Il veut savoir où est mon père je crois. … Elle ne répond pas. Elle dit qu’elle va se taire. Je suis derrière le meuble de la cuisine. Je crois que personne ne m’a vu. Elle non plus. Elle crie. Le sorcier insiste. Elle se tait toujours. Elle cesse de crier. Le sorcier finit par partir.

- On avait dit un souvenir heureux Eva.

- Elle… Je m’approche d’elle. Elle ouvre les yeux. Du sang coule de sa bouche. Il fait très froid. Elle sourit. Elle regarde ma joue. Elle sourit encore. « Alors c’est bon, tu as trouvé leur cachette ? » elle dit. Elle ferme les yeux. Je crois qu’elle est morte déjà. J’ai… J’ai une fourmi, sur la joue.

- Eva, c’est un souvenir joyeux dont tu as be…

- Expecto Patronum !

La baguette se réchauffe dans ma main. Puis, doucement, une myriade de petites silhouettes blanches s’échappent de son extrémité, s’enveloppe autour de moi.

- Eh regardé, Miss Eva a réussi quelque chose pour une fois ! Des fourmis. C’est pathétique franchement non ?

Mon poing s’écrasa dans sa figure un peu plus vite qu’il n’aurait fallu de temps pour qu’il réagisse. On ne se refait pas complètement… Le soir même, je rencontrais Madame Pomfresh.



 
Yeah Geek Power !!!

 
 Tu as quel âge ? 17
 Tu nous a trouvés où ? Mais je sais pluuuuuus ça fait trop d'années :'(
 Et t'en penses quoi ? Doit-on penser quelque chose de sa famille ?
 T'as un autre compte ? Lequel ? Déjà que je m'en sors pas avec un '-'
 T'as pas un truc à nous dire hein ? Validé par Aaron
 Mais encore ? *o* Je veux des amiiiiis X3


 ©️ Never-Utopia par Koalz

 
[/color][/color][/color]

Eva Stainbreak [TERMINÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Ministry Of Magic  :: Préface & Flood :: La Porte d'entrée du Ministère :: Les Présentations :: Fiches Validées-