Riley Lee - Le 4ème du nom [100%]

avatar
Riley LeeMembre de l'Ordre || Auror
▌Avatar : Ki Hong Lee
▌Inscrit le : 23/06/2015
▌Age du perso : 26
▌My Messages : 12

Who are you ?
Baguette: Lierre | Griffe de griffon | 34 cm | Souple
Patronus: Ours
Situation amoureuse: Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Riley Lee - Le 4ème du nom [100%] Sam 27 Juin - 21:27



 
Riley S. Lee



 

 

 ❯ FEAT : Ki Hong Lee
Carte d'Identitée

 
 ❯ NOM & PRENOM : Riley Stefan Lee
 ❯ ASCENDANCE : Sang Pur.
 ❯ DATE DE NAISSANCE : 17 Octobre 1994.
 ❯ NATIONALITÉ : Coréenne.
 ❯ CLASSE SOCIAL : Millionnaire.
 ❯ ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro.
 ❯ CAMP : Auror / Philanthrope / Maudit
 ❯ COMPAGNON : Hibou.
 ❯ BAGUETTE : Bois de lierre, griffe de griffon, 30 cm, souple.  
 ❯ PATRONUS : Ours.

     

 
ONCE UPON A TIME ... MY STORY

 





Prenons mon histoire comme elle a commencé, c'est-à-dire très mal. Je n'ai jamais demandé à être sorcier, encore moins aurore, et encore moins professeur de Poudlard. Pour moi, sorcier, magicien et tout ce qui vous avec c'était tout simplement sortir un lapin de son chapeau haut de forme. Mais que vouliez-vous ? Quand vos parents n'avaient même pas le temps de vous border le soir, comment pouvaient-ils vous avouer que vous étiez destiné à plus qu'être un fils de riche comme les autres. "Ah au fait, tu sais faire de la magie et tu vas aller dans une école pour apprendre à en faire encore plus !" ; c'était à peu près comme ça que j'avais pris la lettre de Poudlard qui avait joyeusement virevolté vers la bibliothèque, l'endroit du manoir où je me trouvais la plupart du temps. Se glissant entre Molière et Shakespeare, elle vint naturellement m'annoncer que je ne savais même pas qui j'etais. Reprenons depuis le début, je me nomme Riley Stefan Lee, le 4ème du nom, fils de Stefan Ronald Lee et de Minah Lucy Park. La dernière fois que j'ai vu mes parents cela devait être lorsqu'on avait fêté mes 5 ans, sachant que j'en avais 21 aujourd'hui on pouvait dire que ça faisait un bon moment qu'ils m'avaient laissé. Étrangement je ne ressentais pas le manque de mes parents, comment pouvais-je souffrir de l'absence de quelque chose que je n'avais jamais réellement connu ?

Pour en revenir à mon histoire, ce fut ma gouvernante et son mari qui m'apprirent les choses de la vie, du moins pour les leçons de bases car pour ce qui était de gérer la fortune et les biens de mes parents je l'appris par le biais de livres de comptes et de comptable. Oui, avais-je ommis de vous le préciser ? Je pensais que vous l'aviez déjà deviné. J'étais à ce moment, et toujours aujourd'hui d'ailleurs, excessivement riche. Par quels moyens, sur quoi se basait mon patrimoine, je n'en n'avais aucune idée. Le fait est que l'éducation que j'avais eu, ou plutôt celle que je n'avais pas eu avait fait que j'étais riche, mais avec le caractère d'une personne tout à fait modeste. Je n'étais pas Bruce Wayne, mais plutôt Robin avec l'argent de Bruce.

Ce fut donc à l'âge de onze ans que je dû quitter le manoir familial,  la demeure des souvenirs perdus, des personnes oubliées. Je ne sais pas ce qu'il devint par la suite, pillé, incendié, détruit, je n'eus jamais vraiment besoin de le savoir. J'avais bien sûr remercier ma gouvernante et son mari pour ces années de bons et loyaux services, quoi que je ne fus pas un enfant difficile.





Mes années à Poudlard furent nettes et sans bavures, le Choipeau magique m'envoya à Serdaigle, chez les "intellectuels", les professeurs essayèrent tant bien que mal de nous inculquer leur savoir, mais avec des locaux à moitié détruit par la précédente guerre, ce fut assez difficile. C'était donc à nouveau par le biais d'ouvrage que j'acquis la majorité de mes compétences. À mes 18 ans, je quittais comme prévu l'école pour me tourner vers une carrière d'Auror, pendant 3 ans je me mis à pourchasser les miettes laissées par le defunt Seigneur des Ténèbres, tout en suivant la formation obligatoire. J'avoue que ce ne fut pas de tout repos, parfois musclées, parfois tranquilles, les arrestations étaient d'humeur changeante. Avide de renouveau, je postulai pour le poste de professeur de "Défense contre les Forces du Mal", non pas que Poudlard me manquait, mais ces années de poursuites incessantes m'avaient donné envie de calme et de quiétude, et quel rôle idéal que professeur ! Cependant mon jeune âge me refusa ce rôle. Je continuai donc ma vie d'Aurore, actuellement membre de l'Ordre du Phénix et à la recherche de ses origines.  

En tout cas, j'espère que vous en savez un peu plus sur moi désormais. Ne voyez pas en moi le jeune homme arrogant, riche et laxiste. J'ai une histoire assez particulière, comme la plupart des sorciers nés après la guerre d'ailleurs. Je m'appelle Riley S. Lee et je suis sorcier.



 
PHYSIQUE & PSYCHOLOGIE

 
Vous voulez vraiment en savoir plus sur ma personne ? Entrer dans la complexité de mon cerveau n'est pas donné à tout le monde. Tellement qu'il m'arrive de ne pas me comprendre moi-même. Mais comme vous avez l'air d'aimer les histoires inutiles commençons par mon physique, mon aspect extérieur, la première chose devant laquelle vous vous trouvez quans vous me voyez.





Je peux vous dire sans l'ombre d'un doute que mes parents étaient 100% asiatiques, à defaut d'être 100% présents. J'ai donc hérité des traits familiers d'un coréen d'âge moyen : des yeux en amande qu'on ne voit quasi plus lorsqu'il m'arrive de sourire, une mâchoire assez carré qui, je suppose, vient de mon père, sinon ma mère était une boxeuse ou une joueuse de rugby à défaut. J'arbore très souvent un air inquisiteur, voire même accusateur, l'habitude de lire des livres m'a donné le mauvais réflexe de croire que les gens sont aussi faciles à cerner, ce qui est totalement faux. Mes cheveux sont courts et noirs, plus jeune je les avais plus longs, mais être Aurore m'a obligé à les raccourcir par soucis de mobilité. En parlant du travail de chasseur de mages noirs, vous n'imaginez même pas comment cela vous forge physiquement, d'1m60 et 65 kg à mes débuts, je suis passé à 1m85 pour 75kg et ce n'est pas parce que j'ai abusé sur la bierraubeurre ni sur les chocogrenouilles. À titre d'anecdote, j'étais tellement fétiche durant mes années à Poudlard que l'on m'a refusé le poste de poursuiveur de Serdaigle. Aujourd'hui je serai certainement enrôlé comme batteur. De nature très sportive, je cours tout les matins 30km et je côtoie assez souvent la salle de sport entre les réunions de l'Ordre et mes nuits blanches à la bibliothèque des sorciers. Il m'arrive de porter des lunettes, uniquement lorsque j'étudie des ouvrages ou lorsque je concocte des potions.





Passons maintenant à la partie plus complexe du personnage pragmatique que je suis. Les années passées sans mes parents m'ont enlevé certains traits de caractère qu'une personne normale devrait avoir. La spontanéité ? La sociabilité ? Oui, ce sont des termes que je connais en théorie pour en avoir lu la définition dans les livres, mais j'avoue qu'en pratique je suis assez maladroit. Je serai toujours adepte d'un grand silence plutôt qu'une réception bruyante, certainement le fait d'avoir habité un manoir vide de 10 chambres, 3 salons, 2 cuisines, 8 salles de bain et une bibliothèque. Encore aujourd'hui je suis une personne très casanière même si le rôle d'aurore m'a fait voir beaucoup de villes et de paysages. L'odeur des vieux livres et l'atmosphère d'une pièce remplie de livre sera toujours mon eden. Côté anecdote, on m'a souvent invité à sortir durant ma scolarité à Poudlard, que ce soient des filles ou des garçons, apparemment les rats de bibliothèque plaisent, à moins que ce fut mon côté philanthrope généreux aidant les élèves en difficulté qui joue le rôle de catalyseur. Oui, même si je préfère les livres au contact humain il n'empêche que je serai toujours d'accord pour aider autrui, sans pour autant devenir proche avec cette même personne. Je me suis toujours demandé quel choix je ferai si j'étais amené à choisir entre sauver un hôpital ou une bibliothèque en flammes. À savoir que j'étais un des meilleurs élèves de Serdaigle ainsi que de Poudlard, mais j'étais également très seul, mais cela ne me dérangeait pas. Ce fut le passage entre élève et aurore qui fut plus difficile, je n'étais vraiment pas fait pour le travail d'équipe, mais je ne pu faire autrement que de m'adapter. Ce passage de ma vie me rendit plus sociable.

Si vous me rencontrer un jour, et que vous comptez m'amener dans un endroit bruyant avec beaucoup de gens, comme un bar ou un restaurant, changez de tactique, ne m'en voulez pas mais je préférerai mille fois un musée ou des catacombes, il y a aussi beaucoup de personnes dans ces endroits, mais au moins elles sont mortes, et qui dit mortes, dit silencieuses.



TEXTE PERSONNEL


| Juillet 1996 - Dans une forêt de Birmingham |

______________________________________________________





« Cours ! MINAH ! Ne t'arrête pas, c'est la pierre qu'ils veulent !

- Pourquoi tu ne la leur donne pas Stefan ? Tout serait bien plus simple, on a pas besoin de tout ce succès, on a juste besoin de Riley !

- Parce que tu crois vraiment qu'après nous avoir dépouillé ils vont nous laisser la vie sauve ? Mais par Lao tout-puissant, tu es ensorcelée Minah ! ».


La forêt était dense et totalement osbcure ce soir là, c'était une nuit de nouvelle lune et aucun astre ne venait traverser l'enchevêtrement de branches qui surplombait le sol de terre dure. Deux personnes couraient, main dans la main, voulant apparemment semer quelque chose ou quelqu'un au plus profond de la forêt de sapin. Toutes deux semblaient chancelantes de fatigue, cela devait faire un long moment qu'elles fuyaient. Celle qui était devant et ouvrait la marche était un homme assez grand, certainement d'âge mûr, les cernes sous ses yeux en amandes portaient à croire que ça faisait un certain temps qu'il n'avait pas eu une nuit complète de sommeil. Il était habillé de manière assez classe : pantalon taillé, une chemise sale et trouée à quelques endroits, qui semblait avoir été blanche autrefois. Il tenait fermement par la main une femme à la silhouette svelte et sportive, avec de longs cheveux noirs qui flottaient vigoureusement derrière elle, cette femme là était vraiment belle, un teint pâle, de grands yeux en amande tout comme ceux de l'homme, son visage fin cependant couvert de crasse semblait avoir été taillé à même le marbre. Elle était vêtue d'une longue robe rouge totalement déchirée au-dessus des genoux, certainement pour courir plus vite, sur ses épaules on pouvait voir une veste de smoking bien trop grande pour elle, apparemment celle de l'homme.

« Allez mon amour, nous y sommes presque, passer la lisière et nous serons dans les limites de notre domaine, là où la barrière pourra nous protéger et les repousser... »

L'homme n'eut pas le temps de finir sa phrase, un éclair rouge fusa à sa gauche dans un sifflement et s'écrasa sur le tronc d'un sapin dans un bruit sec. Un autre éclair, cette fois de couleur verte manqua de peu les jambes de la femme qui poussa un cri de détresse. Des éclairs majoritairement verts et rouges fusaient dans tout les sens, des sifflements, des explosions, en quelques minutes un nuage de terre emplit la forêt. L'homme et la femme profitèrent de la cohue pour se réfugier derrière un arbre au tronc assez large pour les dissimuler tout les deux. L'homme glissa sa main dans sa poche et en sortit un genre de bout de bois taillé d'environ 30 centimètres. La jeune femme lui tira la manche comme pour dire qu'ils n'avaient pas le temps, qu'ils étaient pressés. Pourtant, l'homme ne sourcilla pas, il attendait quelque chose, un signe dans le calme effrayant qui s'était soudainement abattu dans le bois. Tout deux étaient essoufflés d'avoir couru aussi longtemps, leurs souffles s'étirant en de petits nuages blanchâtres dans le froid de la nuit. Un nouvel éclair frappa l'arbre où ils s'étaient réfugiés, l'homme tendit son bras rapidement en désignant la source de celui-ci avec son bout de bois :

« STUPEFIX ! »

Une lumière blanche fusa de l'extrémité de son bâton tel un coup de feu, tout de suite après on entendit un bref cri rauque comme-ci un homme venait de se prendre un coup de poing dans le ventre. Puis le silence retomba. Le sorcier le savait, la limite du domaine était toute proche, s'ils l'atteignaient ils seraient sauvés. Il se tourna vers la femme et la regarda avec attention, il pensa que même couverte de terre il n'en n'avait jamais vu une aussi belle dans sa vie, quelle chance il avait d'en avoir faite sa femme et d'avoir eu un enfant avec elle. Puis il se mit à réfléchir à comment se sortir de cette mauvaise passe, d'ailleurs il avait pu se sauver de bien pire, alors pourquoi ce soir ? Finalement Minah avait peut-être raison, il pensa à jeter sa besace pour ralentir ses poursuivants, mais ce qu'elle contenait était bien trop précieux et dangereux pour être abandonné de la sorte. L'homme avait beau réfléchir, aucune solution ne lui venait à l'esprit, il pouvait tenter de jouer avec le feu comme il le faisait tout le temps, mais cette fois-ci il n'était pas seul, et la vie de sa femme valait plus que milles autres réunies. Il n'y avait plus qu'une alternative.

«Minah je... », commença-t-il avant d'être stoppé par sa femme.

Elle le savait, elle était la seule à pouvoir le comprendre simplement en regardant ses yeux. Elle sourit paisiblement et hocha la tête en signe d'approbation. Puis elle déposa un baiser sur ses lèvres. L'homme esquissa également un léger rire, traverser tant d'épreuve et finalement finir ainsi, quelle ironie du sort. Il mit la main dans son sac et en sortit une pierre, elle était petite, bleue et parfaitement sphérique, elle tenait dans la paume de la main. Comment une si petite chose pouvait causé autant de mal et de désastre pensa le sorcier. Il la fit tourner quelques instants entre ses doigts et la remit dans sa sacoche, il chercha un peu et sortit cette fois un petit tube fermé d'un bouchon de liège puis il débouchonna celui-ci. Il vint alors coller sa baguette contre sa tempe pendant quelques instants avant d'en extraire une sorte de filament argenté qu'il s'empressa de mettre dans le tube. Il remit le bouchon et jeta délicatement le tube dans le sac. Avec sa baguette, il fit quelques arabesques autours de la besace en chuchotant "Protego Maxima", une faible lumière s'échappa de l'extrémité du bâton et vint entourer le sac. Ils étaient fin prêts.

Cela faisait un moment qu'ils étaient cachées derrière leur arbre sans qu'aucun sortilège ne tente de les tuer, les deux camps se jaugeaient, même si l'un était bien supérieur en nombre comparer à l'autre. Il devait être à un 6 contre 2, sachant qu'une seule des deux personnes avait sa baguette. Il était donc quasi impossible de donner une issue favorable à cette histoire. Derrière son arbre, l'homme tenait d'une main celle de sa femme et de l'autre sa sacoche, il regarda une dernière fois sa bien aimé avant de la lâcher, ils hochèrent la tête en même temps, signe qu'ils savaient ce que chacun devait faire. L'homme inspira puis sortit d'une côté de l'arbre tandis que la femme sortait de l'autre en criant et en agitant les bras en l'air.

« DEPRIMO ! » , cria l'homme en pointant le sol de sa baguette.

Un éclair doré fusa vers la terre, une légère secousse se fit sentir. Absorber par ce qu'il venait de faire, l'homme en oublia sa femme, le temps qu'il tourne la tête, c'était trop tard. Un jet de lumière verte vint frapper sa bien aimée en pleine poitrine, cette instant dura quelques secondes mais l'homme le vécu au ralenti, lorsque le corps inerte de son amour vint s'écraser contre le sol, un râle horrible sortit de sa bouche, la colère et la haine lui emplirent le coeur, il pointe le ciel de sa baguette et hurla :

« INFLAMAREEEEEE ! »





Un jet de flamme puissant vint embraser la cîme des arbres, le feu s'étendait à vue d'oeil tandis que les poursuivants, prit de panique, fuyaient  dans la direction opposé aux flammes. L'homme à la chemise blanche regarda une dernière fois sa femme bien-aimée, allongée sur le sol, les yeux fermés comme si elle était endormie. Il posa sa besace doucement par terre et lança un dernier sort : "BOMBARDA !". Le sol de la forêt commença à se fissurer de toutes parts, puis il s'afessa, entraînant avec lui hommes et arbres enflammés. L'homme leva les yeux aux ciel, il savait que c'était la dernière fois qu'il le voyait, et enfin, il contemplait sa véritable beauté alors que pendant toute sa vie il l'avait eu au-dessus de sa tête sans vraiment l'apprécier à sa juste valeur. Alors que le sol de la forêt venait l'écraser et l'engouffrer dans les ténèbres il lança une prière silencieuse à son fils. Il espérait que celui-ci vivrait comme il avait voulu le faire durant ses quarantes année d'existence, loin de ces horreurs, loin de cette pierre magique, loin de cette malédiction qui rongeait inlassablement sa lignée depuis maintes générations.


 
Yeah Geek Power !!!

 
 Tu as quel âge ? 210 ans.
 Tu nous a trouvés où ? Sur la carte du Maraudeur.
 Et t'en penses quoi ? Chocolat.
 T'as un autre compte ? Lequel ? Nope.
 T'as pas un truc à nous dire hein ? Code validé doudou Coeur rose
 Mais encore ? *o* Chocolat Wonka.


 ©️ Never-Utopia par Koalz

 
avatar
Aaron LeandreFondateur || Avocat au Magenmagot || Auror
▌Avatar : Matt Lanter
▌Inscrit le : 07/01/2010
▌Age du perso : 27
▌My Messages : 1462

Who are you ?
Baguette: Aulne - 32 cm - Crin de Sombral
Patronus: Hibou
Situation amoureuse: En deuil
Voir le profil de l'utilisateur http://ministryofmagic.forumactif.com
MessageSujet: Re: Riley Lee - Le 4ème du nom [100%] Dim 28 Juin - 10:48


Validation de la présentation


       

     
   

______________________________________________________


Bien le bonjour à toi, je vais m'occuper de ta fiche et tu peux donc dès à présent commencer à pleurer toutes les larmes de ton corps ;D.  Je serais de fait le plus objectif possible et vais prendre point par point ta fiche.

Once Upon A Time Your Story


Mon premier avis : Ooooh mon dieu un gosse de riche. Sinon je me demande comment un enfant Coréen peut, alors que d'autres écoles magiques existent dans le monde, aller à Poudlard. Mais bon soit, l'argent pourrait tout faire. Le soucis que j'ai trouvé, est que tu sors de l'école de Poudlard à 17 ans (alors que tu ne peux en sortir qu'à 18 ans, âge légal de fait de 7ème année et pour que la marque puisse disparaitre.)

Pour le moment à la lecture de ta fiche, je suis plutôt septique concernant ta formation d'Auror. Mais selon ta date de naissance (1994) et l'année où l'histoire se passe (2017), tu as 23 ans et non pas 21 ans. Ce qui joue de fait en ta faveur au niveau du temps de formation d'Auror. Il manquerait juste à savoir quelle formation d'Auror es-tu spécialiste ? Les potions, les sortilèges, les enchantements, etc...

Au niveau de ta description physique et mental, je n'ai rien à dire. Enfin surtout je ne vais rien dire, je ne touche pas au mentalité propre à chaque personnage et l'envie de tirer plus sur tel ou tel trait.

Finalement le RP, oh mon dieu une malédiction, c'est fou tout le monde est maudit dans ce monde ! Mais sinon le RP comme à ton habitude est bien, et surtout fait par portable donc je ne vais pas être trop pointilleux. Bref le verdicte est juste en dessous si tu veux tout savoir ;D  
       


      Validation : ☑ OUI - ☐ NON

       © A-Lice | Never-Utopia

avatar
Riley LeeMembre de l'Ordre || Auror
▌Avatar : Ki Hong Lee
▌Inscrit le : 23/06/2015
▌Age du perso : 26
▌My Messages : 12

Who are you ?
Baguette: Lierre | Griffe de griffon | 34 cm | Souple
Patronus: Ours
Situation amoureuse: Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Riley Lee - Le 4ème du nom [100%] Dim 28 Juin - 17:23

Riley S. Lee | Le 4ème du nom


Hey hey !

Tout d'abord merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire ma fiche, cela faisait longtemps que je n'en n'avais pas faite, j'imagine donc que ça n'a pas dû être super attrayant haha.
Ensuite pour ce qui est des erreurs de temps c'est vrai que j'y ai pas vraiment réfléchi, enfaite quand j'ai rempli mon profil j'ai cru qu'il fallait mettre son VRAI âge et nons celui du perso ^^'. Après pour l'histoire, Riley a eu une formation d'Auror pendant 3 ans mais à l'âge de 22 il a voulu arrêter et devenir professeur, comme ça n'a pas été possible il a continué sa formation jusqu'à aujourd'hui. En terme de spécialisation magique je dirai qu'il est polyvalent comme il étudie beaucoup d'ouvrages, mais il n'excelle dans aucune discipline.

Pour le fait qu'il soit un coréen qui est allé à Poudlard c'est une partie de son histoire que je voudrais faire en RP, je ne le dis pas ici, histoire de teaser un peu ;3.

Bref, j'ai corrigé les erreurs de temps. J'espère que c'est bon maintenant !




© By Riley Lee
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Riley Lee - Le 4ème du nom [100%]

Riley Lee - Le 4ème du nom [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Sil'ilos Solen dite Lil'Wen - Kyorl 4ème Ost
» Finale: Jemma Massey vs Cassia Riley
» Riley à l'ECW
» Riley Calleigh Meyers [ terminé ]
» Riley Logan Evans

Ministry Of Magic  :: Préface & Flood :: La Porte d'entrée du Ministère :: Les Présentations :: Fiches Validées-