Grimoire d'Owen

avatar
S. Owen TurnerElève en Septième Année
▌Avatar : Hunter Parrish
▌Inscrit le : 22/07/2015
▌Age du perso : 21
▌My Messages : 3

Who are you ?
Baguette: 29 cm bois de sycomore, cœur en ventricule de dragon.
Patronus: Panda roux.
Situation amoureuse: Célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Grimoire d'Owen Ven 31 Juil - 18:16



     
Scott Owen Turner



     

     

     ❯ FEAT : Hunter Parrish.
Carte d'Identitée

     
     ❯ NOM & PRENOM : Scott, Owen, Turner.
❯ ASCENDANCE : Sang-mêlé.
❯ DATE DE NAISSANCE : 28 novembre.
❯ NATIONALITÉ : Anglais.
❯ CLASSE SOCIALE : Modeste.
❯ ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro.
❯ CAMP : Gryffondor.
❯ COMPAGNON : Hibou.
❯ BAGUETTE : 29 cm de bois de sycomore, ventricule de dragon.
❯ PATRONUS : Un panda roux.

         

     
ONCE UPON A TIME ... MY STORY


     
Je ne qualifierai pas ma vie de facile par égard pour les gens qui ont eu un passé difficile, alors disons moralement supportable. D'accord, je n'ai pas la palme d'or de la vie parfaite du hippie insouciant, mais je n'ai pas souffert comme un demeuré - en grande partie parce que je suis et reste un abruti incapable de considérer les choses telles qu'elles le sont vraiment. Je m'appelle Owen, et pour une raison obscure, le ciel ou je ne sais quelle autre entité divine dont je doute de l'existence a décidé de la personne dont je serai le plus proche serait ma voisine. Elle s'appelle Alaska, et avant de devenir ma super sexy camarade de classe à Poudlard, c'était une gamine de 5 ans qui a grandi dans le même quartier que moi, en face de chez moi, dans la chambre en face de la mienne tant et si bien que j'ai presque vécu sa période Boy's band en même tant qu'elle. Ce n'était pas le comble de la joie, mais ayant toujours ou presque considéré cette fille comme le summun de l'intérêt (non, sérieusement, passez un peu de temps avec elle et vous verrez) j'ai fini par avoir un esprit ouvert. C'est une qualité dont je suis assez fier, soit dit en passant, car j'aime m'intéresser à toutes sortes de choses, dont la magie fait parti, et je ne critique que rarement les passions de mon entourage.

Je ne le cache pas : je n'ai énoncé que la bonne part de mon passé, à savoir ma voisine, et je dois maintenant passer à la mauvaise. La première, et bien que je n'étais qu'un gamin de 8 ans à l'époque, est le décès de ma mère, suite à une maladie terrible. J'étais trop jeune pour comprendre l'étendue de la gravité de ce qui venait d'arriver, le fait que je ne reverrai jamais ma mère et, pire encore, les regards désespérés que mon paternel me lançait à moi comme aux autres, comme dans l'attente interminable d'un soutien que je ne pouvais lui apporter. C'est peut-être ce qui m'a poussé, par la suite, à mettre de côté toute ma douleur pour vivre une vie différente, pleine de sourire et de bonne humeur, parce que oui, papa, contrairement à ce que peuvent signifier ces lettres au sujet de mon comportement, ces remarques idiotes et ces choses que je fais plus pour faire sourire les autres qu'autre chose, je pense à mon avenir comme au tien et je refuse de te laisser sombrer dans le passé. Je ne pense ça que maintenant, mais que j'aurai aimé le faire auparavant, malheureusement non : j'ai continué d'être un enfant, et c'était injuste, parce que je n'avais même pas la prise de conscience de vouloir arrêter de l'être, et donc pas l'ombre d'une chance de pouvoir le faire.

À mes 11 ans, parce que je suis né en fin d'année, j'ai reçu ma lettre d'admission à Poudlard. D'accord, c'était géant, mais ça voulait dire deux choses. La première, et je l'ai ressentie de suite quand mon regard a croisé celui de mon père qui se levait de la lettre, c'est la mélancolie et la nostalgie qu'il a ressenti. Ma mère était la seule sorcière de la famille, et lire ça, c'était penser de nouveau à elle... ce que j'aurai tant voulu lui épargner. La seconde, et elle s'est rapidement effacée, c'était l'obligation de dire adieu à mes journées à jouer avec ma voisine, mes bons moments, mes amis du quartier, en bref, me séparer de toute la bande d'amis que ces onze années m'avaient permit de former. Alaska, née-moldu, a reçu la lettre quelques jours après moi, en revanche, j'ai quand même perdu mes amis - mais, une fois arrivé à Poudlard, et je suis désolé de le dire, ça en valait la peine. D'accord, je ne suis pas le genre de mecs qu'on impressionne facilement, et la fantasy n'est pas vraiment ma tasse de té, mais... quand même.

Les 2 premières années furent les plus difficiles. Pas de connaissance du monde magique, étant né à l'écart de tout ça, forcé de s'adapter au système, aux normes et à se faire des amis parmi toute cette bande de jeune qui a grandi ensemble : le comble de la difficulté. Même si j'ai comblé ce fait-là assez facilement, la connaissance, ce fut bien plus ardu. Je ne sais plus au bout de combien de mois, lors de la 3ème année, j'ai arrêté de prendre mon balai à la verticale comme pour faire le ménage, mais ce fut concluant : j'avais finalement mis de côté toute mon éducation au profit de cette nouvelle ambiance. La magie, wow. La magie, Alaska, Poudlard, et toutes ces choses que je n'ai pas encore découvertes... alors oui, j'aime mon confort, ma chambre et mes jeux vidéos. Oui, j'aime le sport, les animaux, mes habitudes et mes jeux, mais j'aime encore plus cet endroit, parce que j'ai beau l'avoir dit, j'ai beau répéter que la magie ce n'est pas ma tasse de thé, je suis bouche-bée devant ce château, cet immense jardin, ces escaliers qui bougent ou ces tableaux qui me hurlent dessus quand je descends de nuit pour aller aux toilettes. Je suis fan de tout ça, et j'ai beau avoir 18 ans maintenant, être redoublant et sans doute l'un des plus mauvais élèves, j'adore les créatures, la magie, les gens ici, j'adore ma voisine, mes amis, mon entourage et les professeurs. J'adore Poudlard, et en tant que Gryffondor, je ferai tout pour être l'un des plus respectables sorciers que les gens aient pu voir de toute leur vie.



     
PHYSIQUE & PSYCHOLOGIE

     
Je n'ai jamais été très doué avec tout ce... "magic stuff", vous savez. C'est pas mon truc, le fantastique, la magie, les choses délicates et incroyables. Non. Je suis dans le genre vraiment masculin, je bouscule, je suis un peu brute, bête, long à comprendre et plus tenté par l'envie de s'amuser qu'un véritable avenir au sein d'une quelconque entreprise magique. Ce que j'essaie de vous faire comprendre, c'est que je n'ai rien du magicien extraordinaire, d'une personne cultivée ou d'un génial camarade de classe. Bien que j'aie un certain talent et qu'il m'arrive, à l'occasion d'un coup de chance, de tomber dans l'excellence, je n'en demeure pas moins l'un des plus gros branleur que cet établissement n'ait jamais connu - parce que oui, si la plupart d'entre vous pensent que la magie rend les cours plus attrayants, et de ce fait, travaillent, ce n'est pas mon cas. Les cours restent des cours, et réciproquement, ma moyenne reste complètement minable.

Je ne me traiterai pas d'idiot, parce que 1) personne ne le ferait à moins de vraiment l'être et 2) je suis plutôt intelligent malgré mon manque de sérieux en classe. Vous serez surpris devant mon talent de stratège pour élaborer les pires bêtises de l'école, et oui, je me vante sans gêne de cette part de ma personnalité. Je pense, au-delà des apparences, être quelqu'un de très juste qui sache prendre ses responsabilités : j'ai beau ne pas en donner l'impression, je pense être quelqu'un de plutôt fiable, fait qui se vérifie au travers de mon absence totale de dénonciation de mes partenaires lors de nos bêtises - sérum de vérité mis-à-part.

J'aime rire, parler avec mes amis, j'aime serrer les gens dans mes bras, rassurer, conseiller, écouter et prendre le temps d'aider. J'aime recevoir des compliments des plus jeunes que je prends sous mon aile ou me prendre une claque derrière la tête par un professeur parce que je tiens mon balai du mauvais côté. J'aime coller mes chewing-gum sous la table ou rire avec mes proches, et pas qu'eux, et c'est sans doute l'une de mes plus grandes qualités. Je suis très sociable au point d'accepter la plupart des gens dans mon cercle d'amis, quels qu'ils soient, et peu importe si j'en viens à me faire berner, les conséquences en valent bien la peine. Optimiste, j'ai une tendance à la colère, parfois à la violence quand je suis poussé à bout, mais je suis loin d'être de ces personnes sur qui l'on étiquetterait le mot sociopathe ou psychopathe. Non, je demeure normal, juste un peu extravagant, bruyant, parfois chiant, je vous l'accorde. Je suis normal, et je pense pouvoir affirmer, en dépit de toute mon arrogance, que je suis une bonne personne.

1m80; blond; assez musclé; yeux verts


     
LES SORTILÈGES QUE J'AI APPRIS

     
Matière préférée : Défense contre les Forces du Mal
Sort préféré : Accio
Sort de prédilection : Expelliarmus

Le reste viendra un peu plus tard.


     
MES RPS

     
Aucun RP pour le moment


     
MES RELATIONS

     
Alaska : voisine/meilleure amie

Le reste est libre !


     © Never-Utopia par Koalz

     

Grimoire d'Owen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» 40k Mini-Tournoi 2 VS 2 :: Samedi 5 février au Grimoire
» Signature de contrat - Owen Nolan
» [Quête] Le Grimoire de Giapardi - Acte 1
» section grimoire:interdit au eleves...

Ministry Of Magic  :: Préface & Flood :: Les Bureaux :: Grimoire Personnel-