Arianna Allen ~ le futur commence à la fin de cette phrase. [Terminé]

avatar
Arianna AllenElève en Septième Année
▌Avatar : Dasha/Daria Sidorchuk
▌Inscrit le : 17/08/2015
▌My Messages : 8

Who are you ?
Baguette: Frêne, Centaure, fine, souple, 22 cm
Patronus: Hirondelle
Situation amoureuse: Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Arianna Allen ~ le futur commence à la fin de cette phrase. [Terminé] Lun 17 Aoû - 19:20



 
Allen Arianna



 

 

 ❯ FEAT : Dasha/Daria Sidorchuk.
Carte d'Identitée

 
 ❯ NOM & PRENOM : Arianna, le prénom que tous, ayant lu la biographie du grand Albus Dumbledore, connaissent comme celui de sa petite et déséquilibrée soeur, un prénom qui lui va bien en somme. Allen, un nom bien commun qui se font dans la masse, un peu d'invisibilité après un prénom trop connu comme celui d'une fille trop instable.
 ❯ ASCENDANCE : Elle a un nom inconnu du registre des Sang-pur mais la magie de l'orphelinat a placé la jeune fille dans le dortoir magique dès sa petite enfance aussi les responsables ont déduit qu'elle était Sang-mêlé. Mais ce ne sont que purs spéculations.
 ❯ DATE DE NAISSANCE : Un journée grise et martelée par les célèbres giboulées de Mars vit un nouveau pensionnaire atterrir devant l'orphelinat, déposé soigneusement à l'abri du climat capricieux. Un 3 Mars 2000 bien ordinaire pour une date de naissance désignée à posteriori faute de mieux. (17 ans)
 ❯ NATIONALITÉ : Anglaise, comme tous les autres pensionnaires de l'orphelinat.
 ❯ CLASSE SOCIAL : L'orphelinat a les moyens nécessaires pour bien s'occuper de tous ses pensionnaires mais, ne roulant pas sur l'or, les plus âgés sont souvent obligés de travailler pendant les vacances. Modeste, donc.
 ❯ ORIENTATION SEXUELLE : Elle ne s'est jamais vraiment penchée sur la question malgré ses 16 années révolues alors elle suppose simplement être hétérosexuelle.
 ❯ CAMP : Ce fut à Serdaigle pour sa curiosité et sa soif d'apprendre plus sur ce monde qui lui semblait pourtant bien trop querelleur que le Choixpeau Magique l'envoya pour le reste de sa scolarité.
 ❯ COMPAGNON : Un chat Maine Coon répondant au doux nom de Dadga l'accompagne partout où elle va lorsque ses cours le lui permettent.
 ❯ BAGUETTE : Sa baguette est composé de bois de Frêne et d’un crin de centaure, ce qui en fait une baguette extrêmement fidèle impossible à manier si on n’est pas le propriétaire originel et très orienté vers les sciences occultes. Arianna sait que c’est la seule chose sur laquelle elle pourra compter sans exception et prend bien soin de la nettoyer régulièrement. De vingt-deux centimètres, elle est fine et souple.
 ❯ PATRONUS : Une joyeuse hirondelle sort de sa baguette pour voleter tout autour d'elle, pour la soutenir et la réconforter lorsque ses lèvres prononcent l'enchantement et que sa baguette fait le mouvement requis.

     

 
ONCE UPON A TIME ... MY STORY

 
ORPHELINAT. Elle a dû avoir une famille, lorsqu’elle est née. Elle a dû être aimée dans le temps. De l’inimitable amour de parents pour leur enfant dont parlent souvent les romans et pas juste de la vague affection que certains surveillants avaient pour certains orphelins. Peut-être avait-elle été aimée et désirée effectivement mais en vérité, Arianna avait l’impression d’avoir toujours vécu dans ce modeste orphelinat mi magique mi moldu en périphérie de Londres. Le premier souvenir qu'Arianna possédait était celui du visage buriné de la nourrice de l'orphelinat qui lui montrait comment tenir un bébé sans lui faire mal. Elle avait conscience qu'elle était dans cet établissement depuis qu'elle était toute bébé et qu'elle n'en sortirait qu'après avoir trouvé un emploi stable et un appartement. La rouquine avait toujours voulu aider au maximum les surveillants qui les encadraient, ayant très vite compris comment fonctionnait le monde. 'Plus tu as d'amis plus tu as de chances de t'en tirer convenablement'.
Même si elle était un peu solitaire et travailleuse, elle appréciait également la présence des autres enfants auxquels elle racontait pleins d'histoires tout droit sortit de son imaginaire. Et puis à ses sept ans un nouveau pouvoir lui tomba dessus d'un coup. 'Trop cool !' Dirent les autres enfants. 'Trop d'informations d'un coup !' Gémissait Arianna en se tenant la tête comme si elle allait exploser. La magie avait décidé de la rendre empathique, à son grand désespoir. Oui, savoir ce que les autres ressentent peut être sympa, mais pas quand tout lui tombe dessus sans prévenir.
A partir de ce moment, elle s'isola physiquement de son entourage de plus en plus souvent pour pouvoir reposer son cerveau et tomba dans une sorte de mélancolie rêveuse constante. Elle avait tout le temps l'air ailleurs, le regard dans le vide avec un sourire absent sur les lèvres. Elle, toujours si terre à terre s'isola dans un monde empli d'étoiles et de sentiments triés sur le volet pour, paradoxalement, pouvoir garder les pieds sur terre. Arianna a pourtant toujours répondu présente lorsque des enfants avait besoin de pleurer sur une épaule, de parler avec quelqu'un qui ne les jugerait pas. Elle ne racontait plus d'histoire mais occupait de plus en plus souvent la position de grande sœur consolatrice malgré son jeune âge.

POUDLARD. Lorsqu'elle reçut sa lettre pour Poudlard avec la mention 'boursière', elle sortit pour la première fois de sa mélancolie rêveuse pour ressembler un peu à cette enfant vivace qu'elle était autrefois. Un sourire éclatant bien trop rare étira ses lèvres fines, une étincelle de joie illumina ses traits et ses yeux reprirent de la vie. La joie affichée fut pourtant de courte durée, plusieurs personnes aux émotions tourbillonnantes étant présentes et elle retomba dans sa mélancolie devenue familière et protectrice. Ses yeux noisettes gardèrent pourtant l'étincelle de vie qui leur avait tant manqué durant ses trois dernières années et ne voulurent plus la lâcher. Les fournitures furent rapidement achetées et ce fut un superbe chaton Maine Coon qui réussit à étirer de nouveau les lèvres d'Arianna en un doux sourire en faisant des cabrioles. 'Dadga' le nomma-t-elle en apprenant que le chaton était une femelle. Le chat fut très longtemps le seul à réussir l'exploit de remettre un peu de vie dans le visage de la rouquine.
Elle n'attendait rien de la répartition, quel que soit le choix du Choixpeau Magique, Arianna se sentait sereine. Parce qu'elle savait que de toute manière elle ne se mélangerait pas aux autres, s'isolerait du mieux qu'elle le pourrait pour pouvoir faire le tri dans les émotions et les sentiments qu'elle ressentait et celle des autres. 'Serdaigle' cria finalement le Choixpeau après quelques petites secondes de réflexion. Une table explosa en applaudissement, la petite fille qu'elle était alors sourit d'un air un peu indulgent devant cet enthousiasme à cette pseudo-victoire et se dirigea tranquillement vers la table, plus plongée dans ses pensées que jamais. Ignorant toutes les tentatives de faire connaissance de ses nouveaux camarades sans même s'en rendre compte, trop occupée à évoluer dans son monde d'étoiles et de galaxies, loin de toutes ces émotions indésirables que lui apportait son don d'empathie.
Sa scolarité se passa comme se passait sa vie à l'orphelinat, en solitaire, sans que cela ne lui pèse outre mesure. Elle s'écartait volontairement du monde pour pouvoir ne ressentir que ses sentiments et ceux de son chat également. Dadga était la seule qui pouvait l'approcher sans se faire accueillir avec un regard absent et un sourire muet. Tout comme à l'orphelinat, Arianna aidait de temps en temps les élèves plus jeunes qu'elle, surtout dans la scolarité à vrai dire, nombreux était ceux trop méfiants pour se confier à la première venue. Elle n'en était pas vexée, elle les remerciait même, cela lui faisait passer moins de temps au milieu du monde.
Sans surprise, la jeune Allen adorait l'Astronomie et attendait toujours ce cours avec impatience pour pouvoir étudier le ciel. Mais elle se découvrit une passion pour la Divination même si le cours pouvait se montrer surprenant voire absurde. Attirée également par l'Arithmancie, elle se donna comme mission de tenter de lier ces trois matières entre elle le plus possible. Cela n'avait aucun autre intérêt que sa curiosité mais cela lui donnait un but pour sa scolarité et l'empêchait de dériver tel une âme en peine.

CONFLITS. Malgré son isolement, Arianna avait conscience que deux des maisons de l'école ne vivaient pas en paix. Particulièrement tolérante et toujours prête à donner une nouvelle chance à ceux qui font des erreurs, elle ne comprend pas pourquoi ils se font la guerre. Mais ils le font et elle ne peut s'empêcher de trouver ça particulièrement stupide. Mais elle ne dit rien, n'intervient pas, se contente de réparer les pots cassés lorsque des élèves trop jeunes pour comprendre qu'il faut s'éloigner durant les ridicules et pseudo-duels souvent inéquitables sont impliqués. Elle les soigne quand il suffit de mettre un petit pansements sur les petites égratignures, leur explique, les met en garde, mais jamais Arianna n'intervient. A quoi cela servirait-il ? Elle n'a aucune autorité sur eux, n'est pas populaire ni rien. Pourquoi une invisible se mêlerait-elle de choses ne la regardant pas. Grâce à elle, les enfants étaient à l'abri de leur stupide petite guerre, c'était tout ce qui comptait à ses yeux.
La guerre des années 70-90 ? Pour elle, cela fait un peu écho à celle des Gryffondor et Serpentard. Elle ne devrait pas trouver d'écho dans le présent car trop vieille mais malgré tout jamais vraiment éteinte. Pourquoi le sang est-il si important ? La magie et les actes seuls devraient compter. Certes elle pardonne souvent les erreurs, trop souvent d'après son ancienne nourrice. Certes, elle veut pouvoir vivre dans un monde en paix. Certes, elle veut pouvoir trouver des explications, des justifications à tous les maux dont les hommes souffrent. Mais le meurtre au nom de quelque chose que personne ne peut changer ? Ca ne fait pas partie de ce sur quoi elle peut passer l'éponge.




 
PHYSIQUE & PSYCHOLOGIE

 
Assez petite, Arianna a des cheveux d'un auburn flamboyant et de petites tâches de rousseurs assorties qui ressortent sur son teint pâle. Ses lèvres roses s'étirent souvent en un sourire distant qui s'accorde avec le regard absent qu'elle oppose aux curieux qui viennent lui parler. Elle a pourtant de jolis yeux, d'un vert pâle se mêlant à un marron clair et piquetés de petits points noirs discrets, encadrés par de longs cils roux foncés. La seule touche de maquillage qu'elle met est d'ailleurs du mascara pour teindre en noir ses cils et faire ressortir ses yeux. Parce qu'être tout le temps seule ne veut pas dire se négliger. De sa fine silhouette se dégage une impression de gracieuse fragilité. Ses pas sont silencieux et elle-même n'ouvre que rarement la bouche et presque uniquement pour les élèves qu'elle aide.

Arianna est une succession de nuances, comme tout être vivant. Une succession pouvant être resumée en sept maître-mots.
SERVIABLE, elle ne dit que rarement non lorsqu'on lui demande de l'aide et le fait toujours de bon coeur malgré cette petite pointe d'anxiété à l'idée d'être submergée d'émotions intrusives.
ORGANISEE, Arianna ne supporte pas le désordre, il faut que tout soit à sa place et à portée de main de manière à ce qu'elle puisse se déplacer sans mal malgré son inattention. Et puis un espace vital rangé était tout de même plus agréable qu'un bazar sans nom.
MELANCOLIQUE, depuis ses sept ans, lorsqu'elle a reçu le 'don'. Elle aime penser à ce que serait sa vie si elle n'avait pas eu cette malédiction sur son dos ou même se remémorer sa petite enfance si tranquille en comparaison à son calvaire actuel.
MAGNANIME, la jeune femme a tendance à pardonner très vite – trop peut-être – les erreurs. Elle part du principe qu'après une punition juste l'erreur est effacée. De même Arianna n'arrive pas à garder rancune des quelques moqueries ou méchancetés qu'on a pu lui lancer, elle se contente de pardonner et d'oublier. De 'passer un coup d'éponge sur la saleté humaine' comme dirait son ancienne nourrice.
TOLERANTE, la rouquine donne toujours une chance aux autres, non pas qu'elle ait beaucoup de contact social, mais elle ne se permet pas de juger tant qu'elle ne connaît pas toutes les données. Et puis, ayant grandi dans un orphelinat mi-magique mi-moldu, elle n'allait pas soudainement détester ceux avec qui elle avait grandi.
REVEUSE, depuis l'arrivée de son don, avec la mélancolie, les rêves. Arianna s'est aidée de ses rêves pour se construire un monde bien à elle qui l'aide à se couper du monde et à filtrer les émotions qu'elle reçoit.
EMPATHIQUE, peu après son anniversaire de sept ans, la magie lui avait donné un nouveau pouvoir, un don diraient certaines personnes, une malédiction pense plutôt Arianna. Où qu'elle soit si il y a une personne dans la même pièce alors elle ressent les émotions qu'elle ressent. Et même si elle a apprit à ne plus être désorientée avec une seule personne, au départ le tourbillon d'émotion la submergeait tout autant qu'avec dix. De vive et travailleuse, elle devint effacée, solitaire et protectrice envers les enfants. Peut-être parce que leurs émotions sont grandement positives, peut-être parce qu'ils sont rafraîchissants et lui rappellent sa petite enfance. Elle n'en sait rien mais c'est comme ça.



TEXTE PERSONNEL

Arianna avançait dans un couloir tranquillement, regardant son chat à courir après toutes sortes de bestioles. Les émotions qu'elle percevait trahissait juste une envie de jouer, de faire un peu peur aussi peut-être, mais pas de tuer. Dadga n'était pas une meurtrière de sang-froid, Arianna avait veillé à ce qu'elle comprenne la différence entre tuer et effrayer. Un sourire délicat sur les lèvres, elle laissa la chatte s'éloigner, respectant son besoin de liberté comme Dadga respectait le sien lorsqu'elle avait un mal de tête carabiné.

A peine quelques minutes plus tard pourtant, Dadga revint en trottinant sous le regard surpris de sa maitresse. Un tourbillon d'émotion la frappa et elle mit un certain temps avant de pouvoir détecter l'urgence qui animait le chat dans ce bazar inhabituellement complexe. 'Je te suis.' lui indiqua-t-elle avec le signe qui convenait pour que Dadga comprenne. Celle-ci fit volte-face et la guida à travers plusieurs couloirs pour finalement arriver devant une intersection où plusieurs élèves des maisons ennemies se battaient. Arianna soupira, lasse, mais se contenta de rester à l'écart en attendant qu'ils aient finis leur cirque absurde. Pour couper court au maelstrom d'émotions qui l'assaillait, la rouquine plongea dans son monde d'étoiles et de galaxies paisibles, si loin de la colère rageuse qui tentait de s'infiltrer dans son esprit en le martelant sans répit. Elle avait découvert depuis longtemps déjà que les émotions négatives étaient souvent les plus intenses et donc celles qui lui donnaient plus facilement un mal à la tête énorme. Dadga s'était éloignée depuis longtemps pour retourner à sa chasse aux insectes, elle avait remplie sa mission en conduisant sa maitresse à cet endroit, elle n'y avait plus rien à faire.

Plusieurs minutes plus tard, les deux groupes se séparaient, laissant sur place une petite fille terrorisée de Serpentard d'après ses couleurs, et sûrement de 1ère année. Arianna, sentant sa détresse et la colère disparaissant peu à peu, revint doucement sur terre et ses yeux s'emplirent de compassion lorsqu'elle contempla cette demi-portion les yeux pleins de larmes et les mains autour de sa cheville. Cette stupide guerre inter-maison était d'autant plus stupide qu'elle faisait des blessés innocents et trop jeunes. L'orpheline secoua la tête et s'avança doucement pour aller s'agenouiller aux côtés de la Serpentard. 'Comment tu t'appelles ?' 'Maëlle et toi ?' 'Arianna. Tu es d'accord pour que je regarde ?' Maëlle hocha la tête en reniflant mais sans jamais pleurer ce qui fit sourire Arianna. La fierté, un sentiment aussi négatif que positif. Elle prit sa cheville avec des gestes aussi doux que possible et la bougea légèrement tout en la palpant délicatement. 'Ca n'a pas l'air cassé, tu peux me dire si tu as entendu un craquement ?' 'Non, ils criaient trop fort, j'ai juste eu mal...' 'Je vais te faire une attelle pour aller jusqu'à l'infirmerie, d'accord ?' Un nouvel hochement de tête de la part de la fillette. Arianna transforma l'un de ses parchemins en attelle moldue en espérant que la fillette n'y verrait aucun inconvénient, elle ignorait tout des attelles magiques. Le temps de mettre cet engin en place et elles partirent pour l'infirmerie qui, malheureusement, étaient assez loin de leur présente position. Arianna regretta plus d'une fois de ne pas connaître de sorts pour faire apparaître une civière ou même de ne pas être assez solide pour porter Maëlle sur son dos dans les escaliers en sentant la détresse, la colère et la douleur de la petite Serpentard.

Elles n'arrivèrent à destination que de très longues minutes plus tard qu'Arianna meublait avec des petites questions sans intérêt mais qui avait le mérite de concentrer sa petite protégée du moment sur autre chose que sa cheville. Lorsqu'enfin la fillette fut assise sur un lit, pendant que l'infirmière la soignait à coup de baguettes et de potions, Arianna lui donna les mêmes recommandations qu'à tous les autres élèves qu'elle avait trouvé dans cette situation. Tout en tentant de filtrer les émotions qu'elle percevait des deux personnes à ses côtés, deux ça allait, c'était un bon chiffre. Ca ne la désorientait pas tant que ça étant donné que les émotions des deux étaient paisibles et non agressives. 'Si tu te retrouves à proximité d'un duel comme celui de tout à l'heure il faut que tu t'éloignes avant de te prendre un sort perdu.' 'Je dois éloigner les autres aussi ?' demanda-t-elle en penchant la tête. Un sourire indulgent se forma sur les lèvres de la Serdaigle en la voyant s'inquiéter pour les autres. Voilà un exemple parfait de l'absurdité des préjugés : Maëlle n'avait pas mentionné de maison particulière. Avec un peu de chance, son 'sauvetage' serait un souvenir assez puissant pour qu'elle ne se lance pas dans cette guerre intestine. 'Pas si ça te met en danger toi, mais tu peux essayer s'ils t'écoutent oui. Ce serait gentil et tu empêcherais ainsi les autres d'avoir une cheville foulée ou pire.' 'Ca peut faire beaucoup plus mal leurs sorts ?' 'Oui, c'est pour ça qu'il ne faut pas s'en mêler tant qu'on est pas adultes. Tu as compris ?' 'Oui, je ne me mêlerais pas de ces duels et tenterais d'éloigner les autres sans me mettre en danger.' répéta-t-elle avec l'air de quelqu'un qui récite sa leçon. 'C'est bien.' sourit Arianna. Elle était très mignonne cette petite à prendre cette mission qu'elle s'était auto-donnée si à cœur.

Constatant que la petite Serpentard était entre de bonnes mains et qu'elle avait bien intégrée la leçon, Arianna en déduit qu'elle n'avait plus rien a faire là et fit volte-face avec l'intention de sortir reprendre sa promenade dans les couloirs déserts. Elle replongeait déjà dans son monde empli d'étoiles quant Maëlle la héla une dernière fois, la faisant se retourner. Son sourire se fit un peu moins absent et ses yeux noisettes se posèrent à nouveau sur la brunette. 'Oui ?' 'Merci Arianna.' Celle-ci haussa les épaules et sourit une dernière fois. 'C'est tout naturel.'

La jeune empathique sortit de l'infirmerie sans se retourner et ne s'arrêta que plusieurs couloirs plus loin pour caresser Dadga qui était venue la rejoindre. 'Une bonne chose de faite. Merci ma belle.' Elle soupira en pensant qu'elle n'aurait pas dû remercier son chat pour l'avoir conduit à une rixe pour sauver un 'dommage collatéral'. Il ne devrait même pas y avoir ni de rixe ni de dommage quel qu'il soit. Malheureusement elle ne pouvait rien faire et son avis ne comptait pas. 'Allez, viens Dadga, on va voir s'il y a des souris au septième étage.' Le chat miaula en s'étirant et le drôle de duo s'éloigna en direction de passages dérobés déserts qui leur assureraient un trajet tranquille.


 
Yeah Geek Power !!!

 
 Tu as quel âge ? 16 printemps.
 Tu nous a trouvés où ? sur Google, je cherchais un forum PJ et je suis tombée sur vous. Okay, c'est HP... Mais ça m'a plu quand même x)
 Et t'en penses quoi ? Que le graphisme est superbe et que le contexte est prometteur.
 T'as un autre compte ? Lequel ? Nop, la schizophrénie ne m'a pas encore touchée u.u
 T'as pas un truc à nous dire hein ? Validé par la gazelle
 Mais encore ? *o* Je pense que je vais m'établir ici pendant un petit moment u.u Plus sérieusement, comme je n'ai actuellement pas Word j'ai écrit comme je le sentais mais si ça convient pas je pourrais raccourcir ou rallonger un peu je suppose.


 © Never-Utopia par Koalz

 
avatar
Aaron LeandreFondateur || Avocat au Magenmagot || Auror
▌Avatar : Matt Lanter
▌Inscrit le : 07/01/2010
▌Age du perso : 27
▌My Messages : 1462

Who are you ?
Baguette: Aulne - 32 cm - Crin de Sombral
Patronus: Hibou
Situation amoureuse: En deuil
Voir le profil de l'utilisateur http://ministryofmagic.forumactif.com
MessageSujet: Re: Arianna Allen ~ le futur commence à la fin de cette phrase. [Terminé] Mar 18 Aoû - 10:21

Hello chat

Bienvenue parmi nous Very Happy Ca fait plaisir de voir de nouvelle tête ahah !
Je vais me charger de la validation de ta fiche (qui à l’air prometteuse) dans la journée.
En attendant n'hésite pas si tu as des questions toussa toussa !

Je te dis Amour, Gloire et Beauté,
Passe sur la CB quand tu veux arc
avatar
Arianna AllenElève en Septième Année
▌Avatar : Dasha/Daria Sidorchuk
▌Inscrit le : 17/08/2015
▌My Messages : 8

Who are you ?
Baguette: Frêne, Centaure, fine, souple, 22 cm
Patronus: Hirondelle
Situation amoureuse: Célibataire
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Arianna Allen ~ le futur commence à la fin de cette phrase. [Terminé] Mar 18 Aoû - 11:24

Coucou

Merciiii merciii pour cet accueil !! smile1
Vos smilies sont justes trop top ! color

Amour, Gloire et Beauté à toi aussi
avatar
Aaron LeandreFondateur || Avocat au Magenmagot || Auror
▌Avatar : Matt Lanter
▌Inscrit le : 07/01/2010
▌Age du perso : 27
▌My Messages : 1462

Who are you ?
Baguette: Aulne - 32 cm - Crin de Sombral
Patronus: Hibou
Situation amoureuse: En deuil
Voir le profil de l'utilisateur http://ministryofmagic.forumactif.com
MessageSujet: Re: Arianna Allen ~ le futur commence à la fin de cette phrase. [Terminé] Mar 18 Aoû - 18:28


Validation de la présentation





______________________________________________________


Me revoilaaaaaa moh

Je vais faire cours, je vais faire simple. Mon dieu que j'aime ta façon d'écrire color
C'est propre, c'est clair, tu maitrises ton sujet et cela s'en ressent ! C'était un plaisirde lire ta fiche et de fait de la valider très cher Very Happy



Validation : ☑ OUI - ☐ NON

©️ A-Lice | Never-Utopia

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Arianna Allen ~ le futur commence à la fin de cette phrase. [Terminé]

Arianna Allen ~ le futur commence à la fin de cette phrase. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» liste partielle du futur gouvernement
» Profil d'un futur Premier ministre
» Le futur prochain codex orks
» Prospects [Futur Stars]

Ministry Of Magic  :: Préface & Flood :: La Porte d'entrée du Ministère :: Les Présentations :: Fiches Validées-